Carte du monde de la sécurité alimentaire

The Economist Intelligence Unit a mis à jour, en mai, sa carte du monde évaluant le niveau global de sécurité alimentaire. Au total, 109 pays étudiés.

La France passe du rang 2 en 2014 au rang 9 en 2015 ! 

Classée juste derrière Israël en 2014, la France chute dans le classement. De même qu’Israël qui passe au 19eme rang.

Cette carte se base sur l’indice global de sécurité alimentaire, celui-ci est calculé à partir de 28 critères comme :

– la part du budget des ménages consacré à l’alimentation,

– l’accès des agriculteurs aux financements,

– le produit intérieur brut par habitant (BIP),

– les tarifs d’importation de produits agricoles,

– les dépenses publiques en R&D pour le secteur agricole,

– les infrastructures routières et portuaires,

– les pertes dans le circuit alimentaire,

– la diversité nutritionnelle,

– la présence d’une agence pour assurer la sécurité et la santé des aliments,

– le taux d’obésité,

– l’apport en protéines dans l’alimentation ou la qualité sanitaire des produits, etc.

Selon l’étude, sur 2015 la sécurité alimentaire a été améliorée dans presque toutes les régions du monde et la note moyenne à augmentée de 1,2 points.

Le Moyen-Orient et les pays d’Afrique du Nord ont fait les plus grands progrès en matière de sécurité alimentaire. L’Afrique subsaharienne a également fait un bon impressionnant.

L’Europe est la seule zone où le niveau à baissé. 85% des pays ont vu leur indice chuter. En cause, des progrès à faire au niveau de la réduction des pertes alimentaires et du gaspillage. Un niveau élevé de risque, l’instabilité politique dans 11 pays ainsi qu’une faible croissance ont participés au déclassement. Pour autant, l’Europe reste une référence en matière de bonnes pratiques d’hygiène et de sécurité alimentaire.

Au cours des quatre dernières années, la plupart des pays ont été en constante amélioration, mais quelques pays ont fait des progrès spectaculaires.  À l’exception de l’Amérique du Nord, où les normes nutritionnelles étaient déjà élevées, elles se sont sensiblement améliorées dans presque tous les pays, en grande partie grâce à l’introduction de programmes de suivi et de surveillance nutritionnelle.

Liens et documents utiles

The Economist Intelligence Unit

Global Food Security Index carte

Global Food Security Index

Les éléments ci-dessus sont donnés à titre d’information. Ils ne sont pas forcément exhaustifs et ne sauraient se substituer à la réglementation applicable.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *