Animaux de réforme, pratiques frauduleuses

La DGCCRF vient de publier les résultats de ses contrôles sur les circuits de commercialisation des animaux de réforme de la filière ovine et volaille. L’enquête a permis de détecter des pratiques frauduleuses visant à commercialiser, sous des dénominations plus valorisantes, les viandes issues de ces animaux.

Qu’est-ce qu’un animal de réforme ?

C’est un animal destiné à la production de jeunes animaux, de lait ou d’œufs qui, arrivant « en fin de production », est engraissé en vue de la consommation de sa viande.

L’enquête à été mené auprès d’abattoirs ou de sociétés commercialisant ou transformant ces viandes.

Cible Résultats
48 établissements 3 procédures contentieuses
13 avertissements

Des suites pénales

Trois procédures contentieuses pour tromperie ou pratiques commerciales trompeuses sont en cours à l’encontre d’opérateurs ayant commercialisé des carcasses de brebis sous la dénomination « agnelle », ou sous des dénominations plus vagues.

Des grossistes ont également été suspectés de ré-étiquetter en « viande d’agneau » des viandes portant la mention « viande ovine ».

S’ajoutent à ces cas de fraudes, cinq avertissements adressés pour l’utilisation de dénominations imprécises sur des factures ou sur l’étiquetage et des avertissements à établissements qui détenaient des carcasses ovines importées sur lesquelles n’apparaissaient pas le marquage de la catégorie.

La traçabilité

En revanche, il n’y avait pas de presque pas problèmes de traçabilité pour les viandes ovines au stade de l’abattage. Un peu plus au niveau des volailles car celle-ci est plus complexe, puisqu’elle est établie par lot et non par individu. Des difficultés ont également été notées pour la maîtrise au stade de la congélation.

Au final, 15 % des établissements contrôlés présentaient des anomalies.

Lien utile

Circuits de commercialisation des animaux de réforme

Les éléments ci-dessus sont donnés à titre d’information. Ils ne sont pas forcément exhaustifs et ne sauraient se substituer à la réglementation applicable.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *