Evaluation de L’EFSA sur l’exposition au chlorate dans les aliments et l’eau potable

Suite à la demande de la Commission européenne, L’ESFA à fait évaluer les risques pour la santé humaine lié à la présence de chlorate dans les aliments.

Le chlorate est une substance approuvée et utilisée comme pesticide (décision n ° 2008/865 / CE de la Commission).  Aucunes limites maximales de résidus (LMR) n’ont été établies pour le chlorate dans le règlement (CE) n ° 396/2005, par conséquent, une LMR par défaut de 0,01 mg / kg est applicable à tous les aliments énumérés dans son annexe.

La dose journalière admissible (DJA) fixée est de 3 pg de chlorate / kg de poids corporel (pc).

Le chlorate est un sous-produit formé lors de l’utilisation du chlore, du dioxyde de chlore ou d’hypochlorite pour la désinfection de l’eau potable, mais également utilisé pour la production dans l’agroalimentaire (désinfection des fruits et légumes) et lors du nettoyage et désinfection des surfaces entrant en contact avec les aliments.

Le chlorate a la capacité, suite à une exposition à long terme d’inhiber l’absorption de l’iode ce qui peut être néfaste pour la santé mais l’étude conclue qu’il est peu probable que l’apport total d’une seule journée dépasse le niveau recommandé pour les consommateurs de tous les groupes d’âge. Donc l’exposition au chlorate, est sans danger d’après l’EFSA.

Liens et documents utiles

Article sur le risque sur la santé public de la présence de chlorates dans la  nourriture par l’EFSA

Journal de l’EFSA 

Références réglementaire

Décision de la Commission du 10 novembre 2008 concernant la non-inscription du chlorate à l’annexe I de la directive 91/414/CEE du Conseil et le retrait des autorisations de produits phytopharmaceutiques contenant cette substance

Règlement (CE) NO 396/2005 du Parlement Européen et du conseil du 23 février 2005 concernant les limites maximales applicables aux résidus de pesticides présents dans ou sur les denrées alimentaires et les aliments pour animaux d’origine végétale et animale et modifiant la directive 91/414/CEE du Conseil

Les éléments ci-dessus sont donnés à titre d’information. Ils ne sont pas forcément exhaustifs et ne sauraient se substituer à la réglementation applicable.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *