Contrôle de l’hygiène des denrées alimentaires à l’occasion des fêtes de fin d’année 2015

Comme chaque fin d’année, l’opération de contrôle de l’hygiène de la production et de la commercialisation des denrées alimentaires à l’occasion des fêtes de fin d’année 2015 est reconduite.

L’objectif essentiel de l’opération fêtes de fin d’année (OFFA) est de s’assurer que les exploitants du secteur alimentaire respectent la réglementation sanitaire en vigueur, malgré l’activité accrue durant cette période, et tout particulièrement dans les établissements développant les activités suivantes :
production et commercialisation de coquillages;
commercialisation du gibier et tout particulièrement du sanglier (vérification des contrôles « trichine »);
fabrication de produits traiteurs festifs.
Elle débutera le 30 novembre 2015 et s’achèvera le 8 janvier 2016. 
Cette opération a pour objectif de contrôler que, malgré l’activité accrue durant cette période de fêtes, la production et la distribution des denrées alimentaires d’origine animale, ainsi que le flux de denrées festives, se font dans le respect des textes réglementaires
La vérification des critères microbiologiques réglementaires est un des points cités dans cette note de service. Elle constitue un élément parmi d’autres dans le contrôle effectué par les inspecteurs qui doivent juger de sa nécessité, dans le contexte de chacune de leurs inspections.

Liens et documents utiles

 

 

Références réglementaires

Règlements (CE) n°178/2002 du parlement Européen et du Conseil du 28 janvier 2002 établissant les principes généraux et les prescriptions générales de la législation alimentaire, instituant l’Autorité européenne de sécurité des aliments et fixant des procédures relatives à la sécurité des denrées alimentaires.

 

Règlements (CE) n°852/2004 du parlement Européen et du Conseil du 29 avril 2004 relatif à l’hygiène des denrées alimentaires

 

Règlements (CE) n°853/2004 du parlement Européen et du Conseil du 29 avril 2004 fixant des règles spécifiques d’hygiène applicables aux denrées alimentaires d’origine animale

 

Règlement (CE) n°882/2004 du parlement Européen et du Conseil du 29 avril 2004 relatif aux contrôles officiels effectués pour s’assurer de la conformité avec la législation sur les aliments pour animaux et les denrées alimentaires et avec les dispositions relatives à la santé animale et au bien-être des animaux

 

Règlements (CE) n°854/2004 du parlement Européen et du Conseil du 29 avril 2004 fixant les règles spécifiques d’organisation des contrôles officiels concernant les produits d’origine animale destinés à la consommation humaine

 

Livre II du code rural et de la pêche maritime, titre III et les arrêtés pris pour son application

 

Règlement (CE) n°2073/2005 du parlement Européen et du Conseil du 15 novembre 2005 concernant les critères microbiologiques applicables aux denrées alimentaires

 

Règlement (CE) n°2075/2005 du parlement Européen et du Conseil du 5 décembre 2005 fixant les règles spécifiques applicables aux contrôles officiels concernant la présence de Trichinella dans les viandes

 

Règlement (CE) n°1099/2009 du parlement Européen et du Conseil du 24 septembre 2009 sur la protection des animaux au moment de leur mise à mort

 

Arrêté du 18 décembre 2009 relatif aux règles sanitaires applicables aux produits d’origine animale et aux denrées alimentaires en contenant

 

Arrêté du 21 décembre 2009 relatif aux règles sanitaires applicables aux activités de commerce de détail, d’entreposage et de transport de produits d’origine animale et denrées alimentaires en contenant

 

Les éléments ci-dessus sont donnés à titre d’information. Ils ne sont pas forcément exhaustifs et ne sauraient se substituer à la réglementation applicable.

 

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. GL dit :

    Bonjour,je me rencontre que dans beaucoup de fétes de villages,en été,juillet,aout,septembre,ou les bactéries,microbes prolifèrent à vitesse grand V sur les aliments au grand air,aucun contrôle sanitaire,les bénévoles souvent ne portent pas de gants,ni charlotte,la chaine du froid n’est pratiquement pas respectée,les aliments attendent sur les tables pendant 1 heure,voir plus pendant que les personnes sont debout à la buvette pendant 1 heure,et davantage,surtout quand ce sont des jeunes.En principe,aucune métode HACCP,ou PMS,alors que dans les cantines scolaires cela est plus que draconien,à la limite exagéré avec tout un tas de controles drastiques,inopinés,les aliments sont filmés,tout est dans les régles d’hygiène,méthode HACCP,PMS respectées.Pourquoi pas faire de controles,quitte à avertir,et qu’au moins le minimum d’hygiène soit respecté,mon épouse et moi-même avons été intoxiqués une fois,nous nous sommes soignés pendant 3 jours due à un repas de féte,on leur a signalé gentiment,car le jour ou il y aura une forte intoxication,E COLI ou autres,la ce sera grave.Nous tenions à vous le signaler.

    • AgroBlog dit :

      Bonjour,
      Il est vrai que dans de ce type de manifestions les règles d’hygiène ne sont pas souvent respectées mais cela peut s’expliquer par un manque de connaissance des gens.
      Les contrôles sanitaires interviennent dans beaucoup de secteurs : restauration, grandes surfaces, marchés, industries, métier de bouche, etc. Les contrôles sont ciblés et peuvent être orientés via des plaintes ou dénonciations. Au vu de la quantité de site à contrôler, il semble difficile de couvrir l’ensemble des établissements ou manifestations qu’il y a en France.
      Si vous faites un ratio entre le nombre de sites à contrôler et le nombre d’agents qui couvrent le terrain, des choix doivent s’opérer. Certains secteurs comme la restauration collective seront plus contrôlés et la réglementation y est plus stricte car le nombre de personne touché en cas d’intoxication est plus important et les populations cibles sont plus sensible.
      Bien à vous,
      Agro-info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *