Quelles différences entre allergie et intolérance alimentaire ?

                     

Les allergies alimentaires ont doublé en quelques années. Près de 4% des adultes et 6% des enfants sont condamnés à surveiller leur assiette.

Qu’est ce qu’une allergie alimentaire ?

  • C’est une réaction d’hypersensibilité
  • Il y a une phase de sensibilisation au premier contact puis activation du système immunitaire.
  • Les cellules immunitaires, (lymphocytes B) produisent des anticorps spécifiques : des immunoglobulines E.
  • Ces IgE vont se fixer à la surface des cellules cibles : les mastocytes qui fabriquent des substances inflammatoires comme l’histamine. Il n’y a aucun symptôme mais tout est prêt pour déclencher la réaction allergique.
  • Ensuite vient l’apparition des symptômes si la personne ingère à nouveau l’allergène.

Les anticorps IgE déjà produits lors du premier contact, le captent. Ce contact est perçu comme un signal et va déclencher la libération par les mastocytes de l’histamine. Cette libération de substance inflammatoire provoque les divers symptômes de l’allergie alimentaire.

Les symptômes

Urticaire Urticaria (EN)

Rhinite Rhinitis (EN

Asthme Asthma (EN)

Œdème de Quincke Angioedema or Quincke’s edema (EN)

Œdème de Quincke Angioedema or Quincke’s edema (EN)

 

Qu’est ce que intolérance alimentaire avec l’exemple du gluten

Structure d’un grain de blé

  • Il y a développement d’une réaction immunitaire dirigée contre une substance spécifique au blé : la gliadine.
  • L’arrivée de la gliadine au niveau de l’intestin, le système de défense s’emballe et produit des anticorps qui vont agir uniquement au niveau intestinal. Ces anticorps vont attaquer les cellules intestinales en désorganisant leur structure et leur fonctionnement.

Qu’est ce que le gluten ?

Le gluten est un ensemble de protéines retrouvées dans l’endosperme de la plupart des céréales. Il constitue, avec l’amidon, la réserve énergétique de la graine.

Il est responsable de l’élasticité de la pâte malaxée ainsi que de la masticabilité des produits à base de céréales cuits au four. Quand elles sont hydratées, les gliadines sont très extensibles et confèrent à la pâte son extensibilité, sa viscosité et sa plasticité. Les gluténines sont quant à elles, responsables de la ténacité et de l’élasticité de la pâte.

Comment s’y retrouver au niveau de étiquetage ?

La présence fortuite d’allergènes

  • Les règles d’étiquetage ne concernent que les ingrédients introduits volontairement par le fabricant dans la recette du produit.
  • La présence fortuite d’allergènes majeurs (contamination involontaire par contact avec d’autres produits sur la chaîne de fabrication, lors du stockage ou du transport) n’est pas impossible.
  • En conséquence, les industriels de l’agroalimentaire doivent évaluer les risques de contamination et tout mettre en œuvre pour les réduire.
  • Un étiquetage du type peut contenir des traces de… ou susceptible de contenir des… ne constitue qu’un dernier recours dans le cas où il n’est pas possible de maîtriser le risque de contamination fortuite.

Au niveau règlementaire

Règlement UE n° 1169/2011 du 25/10/2011

Céréales et féculents autorises et déconseillés aux intolérants au gluten :

Liens utiles

AFDIAG, Association Française Des Intolérants Au Gluten

Allergènes alimentaires, Fiche pratique de la DGCCRF

Références réglementaires

Règlement UE n° 1169/2011 du 25/10/2011

Décret n° 2015-447 du 17 avril 2015 relatif à l’information des consommateurs sur les allergènes et les denrées alimentaires non préemballées

Les éléments ci-dessus sont donnés à titre d’information. Ils ne sont pas forcément exhaustifs et ne sauraient se substituer à la réglementation applicable.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *