Modification des LMR pour le cyazofamide

Le cyazofamide, substance utilisée dans les fongicides agricoles devrait voir ses niveaux existants de Limites Maximales de Résidus (LMR) être modifiés.

Le profil toxicologique du cyazofamide a été évalué et les données ont permis de déterminer une dose journalière acceptable (DJA) de 0,17 mg/kg de poids corporel (pc) par jour. Il n’a pas été jugé nécessaire de mettre en place une dose aiguë de référence (DAR).

Il a été proposé de fixer la LMR à 0,4 mg/kg pour les poireaux et les oignons, à 0,15 mg/kg pour les artichauts et à 20 mg/kg pour le houblon.

Selon l’EFSA et d’apres le rapport d’évaluation qu’elle a reçu, les données sont suffisantes pour réduire la LMR à 0,4 mg/kg pour les oignons mais également pour réduire la LMR à 20 mg/kg pour le houblon.

La modification de la LMR n’a pas soutenue pour les artichauts et les poireaux car étant donné que ces produits de cultures sont consommés principalement après cuisson ce qui entraînent la dégradation presque totale des cyazofamides.

Liens et documents utiles

Modification of maximum residue levels for cyazofamid in hops, globe artichokes, leeks and spring/green onions and Welsh onions European Food Safety Authority (EFSA) 

Evaluation Report, Setting of MRLs for cyazofamid in hops, globe artichokes, leek and spring onions

Modification des limites maximales de résidus pour le cyazofamide dans le houblon, les artichauts, les poireaux et printemps / oignons verts et la ciboule

Références réglementaires

Règlement CE n° 396/2005 du Parlement Européen et du Conseil du 23 février 2005 concernant les limites maximales applicables aux résidus de pesticides présents dans ou sur les denrées alimentaires et les aliments pour animaux d’origine végétale et animale et modifiant la directive 91/414/CEE du Conseil

Directive 91/414/CEE du Conseil du 15 juillet 1991 concernant la mise sur le marché des produits phytopharmaceutiques

Les éléments ci-dessus sont donnés à titre d’information. Ils ne sont pas forcément exhaustifs et ne sauraient se substituer à la réglementation applicable.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *