Radioactivité des denrées végétales

La DGCCRF vient de publier les résultats de ses contrôles sur la contamination radioactive des denrées végétales produites en France. Depuis l’accident de Tchernobyl, chaque année un plan de surveillance et de contrôle est mis en œuvre. Il suit les denrées mises sur le marché en France, qu’elles soient cultivées ou fabriquées sur le territoire ou encore importés.

Les 210 analyses effectuées par les laboratoires de la DGCCRF n’ont pas révélé de contamination radioactive supérieure à la limite indicative du Codex alimentarius, ni au niveau maximum admissible fixé par le règlement EURATOM.

Cible Résultats

247 analyses (dont 210 effectuées par le Service commun des laboratoires [SCL])
360 échantillons remis par des opérateurs privés

2 lots contaminés à plus de 100 Bq/kg : 1 de myrtilles (Ukraine / Pologne), 1 de champignons (Roumanie)
3 lots de myrtilles contaminés à plus de 100 Bq/kg

Le Codex alimentarius fixe à 1000 becquerels par kilogramme (Bq/kg) la limite indicative de la contamination radioactive en césium 134 et 137 pour la majorité des produits. C’est ce seuil qui est retenu pour la mise en œuvre de la surveillance des denrées produites en France.

Pour les produits importés des pays touchés par l’accident de Tchernobyl, un niveau maximum admissible de 600 Bq/kg fixé par le règlement (EURATOM) n°733/2008 du 15 juillet 2008 s’applique à la plupart des produits. Les laboratoires de la DGCCRF ont recherché les isotopes 134 et 137 du césium dans des produits très divers.

Les niveaux de radioactivité demeurent donc faibles dans les denrées d’origine végétale présentes sur le territoire français.

Liens et documents utiles

Contamination radioactive des denrées d’origine végétale : résultats des analyses de la DGCCRF

Les leçons de Tchernobyl

Références réglementaires

Codex alimentarius

Règlement (CE) n°733/2008 du Conseil du 15 juillet 2008 relatif aux conditions d’importation de produits agricoles originaires des pays tiers à la suite de l’accident survenu à la centrale nucléaire de Tchernobyl

Les éléments ci-dessus sont donnés à titre d’information. Ils ne sont pas forcément exhaustifs et ne sauraient se substituer à la réglementation applicable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *