Composition nutritionnelle entre 1er prix, MDD et marques nationales : pas de différence

Le 22 juillet 2015, une étude menée par l’Oqali entre 2008 et 2011 a été publiée. Elle est basée sur une analyse ~16 000 produits, qui compare les marque nationale, MDD et 1er prix sur la qualité nutritionnelle et l’offre alimentaire.

L’étude a pour objectif d’obtenir une vision globale de la qualité nutritionnelle de l’offre alimentaire, notamment en termes de différences entre les segments de marché.

Analyse de l’offre de produits par secteur et segment de marché

Les références des marques de distributeurs « entrée de gamme » présentent globalement une offre de produits moins diversifiée (ex : en produits allégés en sucres comme les compotes et confitures, ou en qualité supérieure comme la charcuterie) que les autres segments de marché, tels que les marques nationales, marques de distributeurs, hard discount. A l’inverse les marques nationales se caractérisent, par une gamme de produits plus étendue que les autres segments de marché.

Étude des paramètres de l’étiquetage

La figure ci-dessous illustre les fréquences de présence des différents indicateurs d’étiquetage étudiés :

  • Les produits présentant un étiquetage nutritionnel sont largement majoritaires : 90%;
  • 62% étiquettent un étiquetage nutritionnel détaillé;
  • Parmi l’ensemble des produits étudiés, 19% possèdent au moins une allégation nutritionnelle et 3% une allégation de santé. 40% possèdent par ailleurs un repère nutritionnel;
  • Enfin, 64% des produits étudiés étiquettent une portion indiquée, et 52% des valeurs nutritionnelles par portion.

A l’échelle des segments de marché, tous secteurs confondus :

  • Les marques de distributeurs présentent les plus fortes fréquences de présence pour la majorité des paramètres étudiés : étiquetage nutritionnel, étiquetage nutritionnel détaillé, repères nutritionnels, portion indiquée et valeurs nutritionnelles à la portion;
  • les marques nationales se distinguent en ce qui concerne les allégations, avec les fréquences de présence les plus élevées pour les allégations nutritionnelles et de santé;
  • les marques de distributeurs « entrée de gamme », avec les plus faibles fréquences de présence des paramètres nutritionnels étudiés, présentent moins d’informations nutritionnelles sur les emballages de leurs produits.

Étude des valeurs nutritionnelles étiquetées

8 constituants sont considérés : valeur énergétique, lipides, glucides, protéines, acides gras saturés, sucres, fibres et sodium

L’étude à conclue que : les marques hard discount comparées à celles nationales ne ne semblent pas être de moindre qualité nutritionnelle.

L’étude souligne que les produits de hard discount ont tendance à avoir des teneurs en protéines plus faible. Ce qui signifie que les consommateur qu’i n’achèteraient que des produits hard discount  auraient un apport en protéine réduit. Or l’apport en protéine de la population française est supérieur à l’apport recommandé donc la consommation de produits 1er prix ne poserait pas de problème de carences.

Conclusion

Des différences de composition ponctuelles mais non significatives d’un point de vue nutritionnel.

Liens et documents utiles

Article de l’ANSES

Caractérisation de l’offre alimentaire, par secteur et segment de marché 2015 : RapportSynthèse

Présentation de l’Oqali

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *