L’eau remplace-t-elle le poids des volailles surgelées ?

La DGCCRF vient de publier les résultats de ses contrôles sur la teneur en eau des volailles congelées ou surgelées.

La présence d’« eau étrangère », s’ajoutant à l’eau physiologique, est acceptée dans certaines limites. Même si celle-ci est techniquement inévitable, elle doit être maîtrisée.

La teneur maximale en eau étrangère est fixée dans le règlement (CE) n°543/2008 de la Commission :

 – entre 1,5 % et 7 % pour les carcasses,

 – entre 2 % et 6 % pour les découpes.

Le règlement (CE) n°543/2008 du 16 juin 2008 porte modalités d’application du règlement (CE) n° 1234/2007 en ce qui concerne les normes de commercialisation pour la viande de volaille. Il impose :

  • des teneurs maximales en eau pour les viandes de volailles congelées ou surgelées ;
  • la tenue d’autocontrôles réguliers dans les abattoirs et les ateliers de découpe pratiquant surgélation ou congélation ;
  • la vérification périodique de ces obligations par des autorités de contrôle.

Voici les résultats des contrôles effectués :

Cible Résultats
25 établissements
60 prélèvements
Taux d’anomalie (établissements) : 20 %
7 avertissements
2 injonctions
Taux de non-conformité : 15 %

Au stade de la production, le taux de non-conformité des 44 prélèvements est de 14 %.

Au stade de la distribution, trois des seize échantillons prélevés se sont avérés non-conformes.

Il semblerait que les procédés de refroidissement par aspersion ventilée et par air n’entraînent pas de non-conformité, contrairement à l’immersion. Cette dernière méthode continuera à faire l’objet de contrôles ciblés par la DGCCRF.

Liens utiles

Contrôle de la teneur en eau des volailles congelées ou surgelées

Références réglementaires

Règlement (CE) n°543/2008 du 16 juin 2008 portant modalités d’application du règlement (CE) no 1234/2007 du Conseil en ce qui concerne les normes de commercialisation pour la viande de volaille

Règlement (CE) n° 1234/2007 du 22 octobre 2007 portant organisation commune des marchés dans le secteur agricole et dispositions spécifiques en ce qui concerne certains produits de ce secteur (règlement «OCM unique»

Les éléments ci-dessus sont donnés à titre d’information. Ils ne sont pas forcément exhaustifs et ne sauraient se substituer à la réglementation applicable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *