Sécurité sanitaire alimentaire bilan DGAL sur 2014

La DGAL (Direction Générale de l’ALimentation) vient de publier les résultats de son plan de surveillance et de contrôle (PSPC). Celui-ci vise à surveiller la contamination des productions primaires animale et végétale, des denrées alimentaires d’origine animale et de l’alimentation animale.

Quelques chiffres

Chaque année, c’est environ 60 000 prélèvements qui sont effectués et qui donnent lieu à plus de 800 000 résultats d’analyses. 

Le budget consacré par la DGAL à la réalisation de ces PSPC s’élève, pour 2014, à 12 Millions d’euros pour les seuls frais d’analyses, de prélèvements et de logistique (hors coût de personnel et de fonctionnement). Il est en croissance régulière.

 Quelles est la nature des dangers recherchés ?

  • Les dangers de nature chimique : éléments traces métalliques, radionucléides, médicaments vétérinaires, substances interdites, polluants organiques persistants (produits phytosanitaires, dioxines, etc.).
  • Les dangers de nature biologique : bactéries, virus, parasites, toxines.

En cas d’émergence d’un danger ou de crise sanitaire, le Ministère peut renforcer un plan existant ou en élaborer un nouveau, afin de mieux identifier et mettre en œuvre les moyens de maîtrise adaptés au risque suspecté ou avéré pour le consommateur.

L’exploitation des résultats

Au niveau national et européen, les résultats des PSPC sont exploités pour permettre une évaluation du risque d’exposition au consommateur et pour proposer des mesures de gestion pour sa réduction. 

Bilan 2014

La majorité des prélèvements effectuée au niveau de la production primaire :

– filière des animaux de boucherie 57%,

– filière volailles 22%,

– filière des produits de la pêche 7%,

– filière lait avec 5% des prélèvements.

Les contaminants recherchés

Production animale

 

– les substances interdites, indésirables ou anabolisantes (39%), telles que les protéines animales transformées, le chloramphénicol ou les hormones,

 – les résidus de médicaments vétérinaires (28 %), tels que les antibiotiques ou les anti-parasitaires.

– les contaminants chimiques comme les métaux lourds et polluants organiques persistants (12 %) et biologiques (toxines et bactéries) (12 %)

Production végétale

– les résidus de produits phytosanitaire.

1525 prélèvements (contre 769 en 2013) ont été réalisés.

La  grande majorité des prélèvements a donné des résultats conformes au regard des seuils de contamination fixés par les réglementations.

Résultats

Le taux de conformité des plans réglementés varie de 96 % à 100% pour la production animale, à l’exception de celui du plan de surveillance des viandes fraîches de poulet à l’abattoir qui est de 14 %.

Le taux de conformité est de 94 % pour la recherche des résidus de produits phytosanitaires dans les productions primaires végétales.

Liens et documents utiles

Bilan des plans de surveillance et plans de contrôles mis en œuvre par la DGAL en 2014 (septembre 2015)

Synthèse du bilan 2014

Alim’Agri, Sécurité sanitaire: Bilan 2014 des plans de surveillance et de contrôle

Vous aimerez aussi...

1 réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *