Qualité microbiologique des végétaux

La DGCCRF vient de publier les résultats de son enquête de contrôle de la qualité microbiologique des produits consommés crus incluant les denrées végétales.

Ce plan de contrôle, s’inscrit dans le cadre des obligations européennes en matière de contrôle relatif à l’hygiène alimentaire. Les laboratoires ont ainsi analysé 1 505 prélèvements dont 124 ont révélé une anomalie soit 8,24%. 20 prélèvements ont été déclarés « impropres à la consommation » soit un taux de 1,3%.

Cible Résultats

885 établissements
2502 actions de contrôle

127 avertissements
8 injonctions
3 procès-verbaux
Taux de non-conformité : 8,24%

Elle portait sur des produits pouvant être contaminés par des microorganismes pathogènes par l’absence de rigueur dans les règles d’hygiène, et susceptibles d’être consommés en l’état par le consommateur, sans traitement thermique ultérieur, en y incluant cette année en plus :

  • des prélèvements de champignons secs, d’épices séchées et de légumes en conserve (stade de la première mise sur le marché);
  • des prélèvements de salades sans denrées animales ou d’origine animale et de préparations à base de féculents tels les pâtes ou le riz (stade de la production artisanale et de la remise directe).

A ce titre, les enquêteurs ont vérifié :

  • les autocontrôles des professionnels
  • la traçabilité des denrées
  • les règles générales d’hygiène des établissements et des denrées
  • le respect des règles de température de conservation des denrées ainsi que des dates limites de consommation (procédures de nettoyage des meubles de vente, contrôle de l’étanchéité des installations, températures par 3 points de mesure dans les meubles frigorifiques).

Liens utiles

DGCCRF, Qualité microbiologique des végétaux consommés en l’état

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *