Opération Opson V

Plus de 10.000 tonnes d’aliments dangereux et 1 million de litres de boissons ont été saisis lors des opérations cordonnées d’INTERPOL Europol menées dans 57 pays.

Lancé en 2011, l’opération Opson qui impliquait seulement 10 pays à travers l’Europe, est passée à 57 pays dans toutes les régions du monde. Ce travail à permis la saisie de dizaines de milliers de tonnes de nourriture et de boisson contrefait et de qualité douteuse.

L’opération Opson V, a donné lieu à plusieurs saisies :

  • 9 tonnes de sucre contaminé avec de l’engrais à Khartoum au Soudan,
  • 85 tonnes d’olives qui avaient été «maquillées» avec des solutions de sulfate de cuivre pour améliorer leur couleur en Italie,
  • En Grèce, les agents ont découvert trois usines illicites de production d’alcool de contrefaçon. La police a saisi des étiquettes, des capsules, des bouteilles vides et plus de 7400 bouteilles d’étiquetées d’alcool contrefait utilisés dans le processus de fabrication,
  • Au Royaume-Uni, les autorités ont récupérées près de 10.000 L d’alcool falsifiés (notamment vin, whisky et vodka). Au Burundi, plus de 36.000 L d’alcool illicite ont été saisis, en plus de neuf fusils Kalachnikov et des munitions ainsi que trois grenades qui ont été récupérés au cours de l’opération.
  • Après un contrôle de la police thaïlandaise sur un individu qui transportait 4 tonnes de viandes importées illégalement d’Inde, des investigations plus poussées ont conduit à la découverte d’un réseau. Les agents ont ainsi récupérés et détruits plus de 30 tonnes de viande bovine illégale et de la viande de buffle impropre à la consommation humaine destinés à la vente en supermarché.
  • Les contrôles aux aéroports ont permis de découvrir à l’aéroport de Zaventem en Belgique plusieurs kilos de viande de singe et en France, les agents ont saisi et détruit 11 kilos de criquets et 20 kilos de chenilles.
  • La police de Corée du Sud a arrêté un contrebandier de compléments alimentaires vendus en ligne. Ces produits étaient vendus comme naturels, mais contenaient des ingrédients nocifs.
  • Les étiquetages falsifiés des denrées alimentaires sont répandus, ainsi en Australie, 450 kg de miel ont été contrôlés et il a été révélé qu’ils avaient été mélangés ou falsifiés. Des arachides avaient été reconditionnés et ré-étiquetés comme noix de pin, ce qui pose problème pour les personnes allergiques.

La hausse des prix des denrées alimentaires et la mondialisation de la chaîne alimentaire offre la possibilité aux criminels de vendre des contrefaçons et de la nourriture de qualité inférieure de façon lucrative; mais en engendrant de graves risques pour la santé à des consommateurs.

  • En Indonésie, les autorités ont saisi 70 kilos d’intestins de poulet conservés dans le formol. Dans une agence nationale conjointe, les autorités ont découvert plus de 310.000 produits alimentaires illégaux cachés derrière des tas de tuiles dans un entrepôt. Ces produits avaient été amenés clandestinement par bateau de Malaisie.
  • En Bolivie, la police a découvert un entrepôt contenant des milliers de boîtes de sardines, avec de fausses étiquettes d’une célèbre marque péruvienne prêt à être collées sur.
  • En Hongrie, en l’Italie, en Lituanie et en Roumanie, les autorités ont découvert des chocolats, des bonbons et vin mousseux non alcoolisées de contrefaçon, destinés aux enfants pour l’exportation en Afrique de l’Ouest.
  • Les fonctionnaires au Togo ont détruit 24 tonnes de tilapia importé  jugée impropre à la consommation humaine et en Zambie, la police a découvert 1.300 bouteilles de faux whisky dans son emballage d’origine qui avait été volés dans un entrepôt. Plus de 3.200 cartons de boissons diététiques en poudre où les dates d’expiration ont été trafiquées ont également été saisies.

Lien utile

Largest ever seizures fake food and drink interpol europol operation

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *